M Bois raconte…

Le Clos des Cèdres

Cette parcelle de terrain, au 19ème siècle, était entièrement planté en vigne et produisait un "Mâcon Rouge" en appellation Bourgogne. Le "PHILOXERA" qui ,hélas, est passé par là et à provoquer la ruine de la viticulture dans notre région. Certains viticulteurs ont persévéré en replantant des cépages français résistant au "PHILOXERA" mais sans appellation contrôlée et ne pouvant produire que des vins de table de qualité moyenne.

Ainsi petit à petit tout a été arraché et vendu. C'est comme cela que des anciens collègues et amis, habitant en immeuble à Tournus, ont pu acquérir cette parcelle pour en transformer une partie en jardin et l'autre en verger pendant la bonne saison. Avec de petits moyens ils ont pu agrandir le bâtiment qui servait de cuverie à l'époque.

L'entretien de ce clos ne pouvait plus être assuré par mes amis vieillissant, et comme je leur demandais de me le céder depuis de nombreuses années, nous nous sommes entendu... et me voilà en possession de ce bien tant convoité. Cet endroit m'a toujours attiré du fait de sa situation dominante, d'une vue imprenable et malgré tout, le calme ainsi que la proximité de la ville et de ses commerces.

 

Certaines parties de la construction était en très mauvais état tout en risquant de s'écrouler sur la maison. De plus, de nombreuses marches existaient pour accéder aux diverses pièces. De ce fait, nous avons décidé, mon épouse et moi, de restaurer la maison en changeant certaines poutres dans le but d'un endroit pour nos vieux jours. et notre projet a été de restaurer en nivelant toute la partie habitation et en créant une rampe à pente douce pour fauteuil roulant, avec des huisseries en conséquence. Notre projet n'était pas des plus simples car cette parcelle était non constructible pour conservation de Terre Agricole nous n'avions le droit d'augmenter notre surface de 20%.

 

Nous avons respecté ces contraintes et commencer les travaux. certaines parties en pierre jointe à l'argile se sont écroulées et il nous a fallu les reprendre y compris les fondations. J'ai réalisé la totalité des travaux, tout en comptant parfois sur l'aide de mes enfants. Certaines entreprises sont intervenu pour les enduits finaux et la partie électrique qui en raison des normes draconiennes.

 

Pour la partie arborée, j'ai modifié l' implantation pour favoriser à l'avant les arbres d'ormes en particulier les cèdres d'origines différentes en privilégiant la visibilité sur la plaine de Bresse, les premiers contreforts du Jura et même le massif Alpin sans compter sur le mont blanc qu'on aperçoit à l'horizon par temps favorable. L'implantation des arbres fruitiers s'est faite de part et d'autre de la maison et à l'arrière se trouve les pommiers, poiriers, mirabelles, cerisiers, figuiers. Pour le plaisir des vacanciers j'ai conservé le maximum d'espace pour les accès.

 

 

20 mètres de convivialités en terrasse, à l'avant, à l'arrière en fonction du soleil. Pensé pour avoir toujours une surface de vie extérieur suivant les saisons et les vents dominants.

 

One thought on “M Bois raconte…

  1. Une belle aventure, je souhaite une longue route au Clos des cèdres et surtout à M M Bois, des gens que j’ai apprécié côtoyer. N’hésitez pas, cet endroit est incroyable…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.